[Epub] ➟ Jusqu'à plus soif Par Anne V. – Vivefutbol.co

a lire et relire parfait a tous les niveau , tres en face du r alit fait ce remettre en question merci madame V Apr S La Douleur De L Alcoolisme, Anne S Est Arr T E De Boire L Histoire D Une Renaissance Jeune, Belle, Apparemment Sans Probl Mes, Anne Sombre Dans L Enfer De L Alcool Pendant Vingt Ans, Elle Boit Et Boit Encore Elle Conna T La Terreur D Tre D Couverte Et La Honte De Se Sentir D Pendante L Enfermement Dure Vingt Ans Un Jour, Elle Entend Parler Des Alcooliques Anonymes D S La Premi Re R Union, Elle Rencontre Ses Semblables, Et Elle A Le Sentiment Non Seulement D Tre Comprise Mais De Ne Pas Tre Jug E Elle Est Sauv E Anne S Est Arr T E De Boire Depuis Trente Ans, Elle Se Rend Aux R Unions Des AA Elle Crit, T Moigne, Essaie D Apprendre Aux Familles Des Alcooliques Comment Se Faire Aider Au Del D Une Histoire Personnelle, Ce R Cit Parle De Nos Liens Avec Notre Corps Et Du Rapport Aux Autres Avec Pudeur Et Courage, Anne V A Puis Dans La Vie, Dans L Criture, Dans La Douleur Et La Tendresse Des Mots Elle A Fait Oeuvre D Crivain T L RamaCette Femme A Su Reconqu Rir Une Libert Sans Prix Le Nouvel ObservateurUne Magnifique Le On De Vie LireL Auteur Vit Pr S De Paris, Et Veut Garder L Anonymat Livre tr s complet sur l alcoolisme au f minin.On y trouve les mots du ressenti et les situations o se retrouvent beaucoup de femmes alcooliques.On y trouve aussi l exp rience de la rencontre avec les Alcooliques Anonymes, et l impact sur la vie de la personne alcoolique Le miracle AA.AA vu de l int rieur, tr s juste.On comprend un peu mieux comment fonctionne AA.C est aussi bien un livre pour les malades alcooliques, leurs proches, et le corps m dical Il y a plein de r f rences d autres ouvrages, pour approfondir le sujet si on le d sire.Je regrette juste que la premi re partie la vie et le ressenti de Val rie V finisse si vite, pour laisser place la partie documentation description de AA, Al Anon, r f rences m dicales.Un livre utile. Ce livre a t pour moi une ouverture sur le monde alcoolique et en m me temps l analyse de toute une mont e puis d une descente dans l enfer de l internement moral qu est la maladie alcoolique, maladie du secret , du silence et de la honte ensevelie sous les apparences et les faux semblants impos s par la soci t qui ne veut pas voir ces malades qui boient et qui ne les voient que lorqu il est tr s tard.Ce livre, c est l histoire d un long cheminement dans l alcool, une longue souffrance et aussi un long courage, une envie de vivre qui arrive surpasser le d sespoir et qui donne de la chance ou qui aide saisir sa chance.C est aussi une longue analyse, sur l enfance , les preuves de la vie qui transforment un individu ordinaire en un malade qui cherche sa solution.Le po me d Eluard s il y a une fen tre clair e , elle sera pour moi m a particuli rement touch e. Je recommande ce livre tout le monde, ceux concern s par le probl me de l alcool, eux m me ou leurs proches ou ceux qui regardent le probl me de loin quelle belle le on de tol rance, et surtout d esp rance Il faut continuer le r diter. L exp rience de l auteur est int ressante mais pourquoi une telle apologie des AA alors qu ils existent d autres associations qui aident les gens sans faire de l influence sectaire Dommage. Pour bien conna tre le sujet, j ai trouv ce livre tr s riche, les paragraphes se suivent et ne se ressemblent pas, et j aime la simplicit du style. Anne V est une ancienne alcoolique Mais elle est rest e Alcoolique anonyme Elle ne boit plus depuis des ann es, mais jamais elle ne quittera cette fraternit d anciens buveurs qui non seulement lui ont sauv la vie, mais l ont rendue ivre de vie.Avec le recul des ann es, elle livre un t moignage bouleversant de son itin raire de souffrances, puis de renaissance C est en effet un v ritable accouchement que les Alcooliques Anonymes ont proc d A tel point que la date anniversaire de sa nouvelle naissance a pris le pas sur la premi re, la civile Et voici qu aujourd hui, il y a trente deux ans r alise t elle en crivant ces lignes juste trente deux ans que j ai pass pour la premi re fois la porte des Alcooliques Anonymes, et toute la journ e, port e, baign e, envahie par la gratitude j ai c l br dans mon c ur une f te secr te Quoi d tonnant cela O serais je si je n avais pas rencontr AA sur ma route Je ne suis pas n e en Alcooliques Anonymes j avais v cu avant eux, intens ment, et connu le go t du bonheur, et la tendresse, et l merveillement devant la beaut du monde Mais lorsque tout ne m tait plus que souffrance, ils m ont permis d abandonner cette non vie comme un v tement us glissant de mes paules Renaissance R surrection Peu importe je le sais bien, je suis vivante aujourd hui gr ce eux.On ne sait pas toujours qu Alcooliques Anonymes est une association am ricaine, mais que l id e en a t souffl e son fondateur par C G Jung vers qui un de ses compatriotes s tait tourn pour se lib rer de son alcoolisme Apr s un premier chec, Jung lui avait confi que les rares s en tre sortis taient des personnes qui avaient connu une exp rience spirituelle vitale Ayant protest de sa foi, Jung lui avait r torqu qu il ne s agissait pas de cela, pas d une foi religieuse ordinaire, mais d une exp rience de conversion Je ne puis que vous recommander de vous plonger dans l atmosph re religieuse de votre choix, de reconna tre votre d faite personnelle et de vous vouer ce Dieu que vous reconnaissez, quel qu il soit Peut tre serez vous alors frapp par l clair de cette exp rience transformante de conversion L intuition qu la racine de l alcoolisme mal sacr il y a un sentiment n buleux, mais d bordant de Dieu , qu il s agit de transmuter, a t la base de la r ussite du programme des AA, mouvement non religieux malgr une r f rence explicite Dieu ou une Puissance sup rieure.Anne V pense qu il pourra para tre contradictoire aux yeux de beaucoup que les AA d cr tent que l alcoolisme est une maladie et affirment en m me temps que Dieu pourra les en d barrasser Lorsqu on a mal au foie, au dos ou aux yeux, c est un m decin qu on va voir, pas un pr tre La voix du bon sens , dont elle se fait l interpr te, est d autant plus pertinente qu un premier m dicament, le Baclof ne, a r cemment fait preuve de son efficacit Ce m dicament pris haute dose supprime l assu tude, c est dire la motivation consommer de l alcool L avenir des AA est il pour autant menac A cela un sp cialiste r pond que les alcooliques sont des gens qui acceptent plus douloureusement que la moyenne leurs frustrations ou leurs faiblesses et qu il faudra continuer accompagner avec patience et confiance leur mal tre et leur n vrose existentielle D ailleurs, les AA voient arriver des gens qui prennent du Baclof ne, car voir dispara tre l envie de boire n est que le premier pas se r tablir de l alcool est une toute autre histoire Le livre en contient en r alit trois, plus ou moins imbriqu s le t moignage, une pr sentation des Alcooliques Anonymes et un guide pratique pour les alcooliques et leurs proches.